Cinéma : vers de la 3D sans lunettes dans les salles

MIT-Glasses-3D_0

Une équipe de chercheurs du MIT CSAIL et de l’Institut Weizmann d’Israël travaille à la conception d’un système de projection 3D pour lequel nous pourrions enfin nous passer de lunettes. Le tout, sans toucher à la résolution de l’image.

Sobrement baptisé Cinema 3D, leur dispositif exploiterait une série de miroirs et un nouveau type de lentille leur permettant de créer simultanément différents effets de parallaxe. Un procédé qui permettrait donc à l’ensemble de spectateurs de profiter d’un film en 3D sans ces horribles grosses lunettes au look discutable, peu importe leur place assise dans la salle.

“Cinema 3D encode de multiples barrières parallaxes sur un seul écran, de sorte que chaque spectateur voit une barrière adaptée à sa position. Ce point de vue est ensuite reproduit dans toute la salle grâce à une série de miroirs et des lentilles à travers le système optique de Cinema 3D.”

Malheureusement, de nombreuses heures de travail semblent encore nécessaires avant une possible commercialisation.

X-Men : Apocalypse

movies-225717-5

Synopsis

Depuis les origines de la civilisation, Apocalypse, le tout premier mutant, a absorbé de nombreux pouvoirs, devenant à la fois immortel et invincible, adoré comme un dieu. Se réveillant après un sommeil de plusieurs milliers d’années et désillusionné par le monde qu’il découvre, il réunit de puissants mutants dont Magneto pour nettoyer l’humanité et régner sur un nouvel ordre. Raven et Professeur X vont joindre leurs forces pour affronter leur plus dangereux ennemi et sauver l’humanité d’une destruction totale.

Disney met fin aux Star Wars en 3D

Alors qu’ils devaient sortir en fin d’année au cinéma, les versions 3D des deux derniers épisodes de Star Wars (chronologiquement parlant) ne verront finalement pas le jour dans l’immédiat, Disney et Lucasfilm préférant se concentrer sur la production du nouveau Star Wars 7 attendu en 2015.

Encore une mauvaise nouvelle pour les constructeurs de téléviseurs, désormais obligés d’attendre le déploiement de la Ultra HD pour espérer convaincre les consommateurs de se ré-équiper. Car la 3D n’y suffira pas, surtout si les blockbusters les plus populaires ne servent plus de locomotive…

Tout occupé à préparer le futur Star Wars 7, qui sera réalisé par JJ Abrams et devrait faire revivre les personnages de Luke Skywalker, Han Solo et la Princesse Leia (le casting reste toutefois à confirmer pour être sûr du retour des trois héros), le studio Lucasfilm a en effet annoncé qu’il avait décidé de reporter sine die la sortie des deux derniers Star Wars en 3D. 

Alors que La Menace Fantôme a connu une sortie sur les écrans de cinéma en trois dimensions, avec un accueil très mitigé des critiques et des spectateurs, les épisodes II et III ne verront donc le jour en 3D qu’à une date indéterminée, sans doute pas avant plusieurs années. « Etant donné les développements récents qui font que nous avançons avec une nouvelle trilogie Star Wars, nous allons nous concentrer à 100 % sur Star Wars : Episode VII pour assurer la meilleure expérience possible à nos fans« , écrit la désormais filiale de Disney.

L’épisode 7 sera converti en 3D lors de la postproduction. Cette annonce fait suite à celle du réalisateur J.J. Abrams de tourner le film en pellicule, qui avait fait redouter à certains que la 3D ne vienne que dans les versions DVD.

Critique : Captain America Le soldat de l’hiver

Captain America revient sur les écrans avec Le Soldat de l’hiver. Héros emblématique de Marvel, le Captain part de nouveau à l’aventure dans un film signé Anthony et Joe Russo. Le résultat ? Un film réussi qui sort des sentiers battus et qui s’éloigne un peu des traditionnels films de super-héros.

Nos deux héros vont se lancer dans une aventure intense

 

Critique garantie sans spoilers

Steve Rogers est sorti de son coma depuis un certain temps maintenant. Après avoir botté les fesses des aliens dans The Avengers, il est devenu agent spécial du SHIELD. Entre deux missions, il tente de s’adapter au monde moderne, se fait des copains pendant sa séance de jogging et tente de draguer sa voisine. Un jour, Nick Fury lui donne une mission : neutraliser des pirates français (à l’accent québécois) qui ont pris d’assaut un bateau du SHIELD. Une mission qui va le lancer dans une folle aventure contre des ennemis mystérieux.

Les collants sont éternels

Anthony Mackie décroche son premier rôle dans un film Marvel

Captain America 2 se différencie des autres films de superhéros par son scénario. Si nous avons bien un héros en collant, le scénario se rapproche plus du film d’espionnage que du film de superhéros. Oubliez les aliens, les superpouvoirs, les enjeux cosmiques. Captain America 2 est un film d’espionnage terre à terre. Bon, nous sommes encore loin de James Bond. Néanmoins, la construction même du scénario classe ce deuxième épisode dans cette catégorie.

Mais Captain America est avant tout un superhéros. Si le scénario est celui d’un film d’espionnage, avec ses retournements de situation, ses personnages jouant double jeu et ses scènes de fusillades, Cap’ est avant tout un superhéros. Et un superhéros, ça fait des trucs hors du commun. Impossible donc de remplacer le Captain par James Bond, puisque notre héros enchaîne les actions héroïques et impossibles à faire pour le commun des mortels.

Le soldat de l'hiver arrive assez tard dans le film

Captain SMASH !

Captain America est un film un peu à part dans l’univers Marvel. Par exemple, les frères Russo ont choisit de moins mettre l’accent sur l’humour. Certes, il y a encore quelques punchlines destinées à faire rire la salle, mais elles sont tout de même moins omniprésentes quand dans un Iron Man 3 ou un Avengers, par exemple. De même, les frères Russo ont fait le choix du réalisme dans les combats. Ici, les personnages se mettent sévèrement sur la tronche dans des combats étonnamment violents pour un Marvel. Bon, ce n’est pas Taken non plus, mais cela surprend. De même, les gunfight ultra nerveux sont très surprenants et agréables à regarder. La scène de l’autoroute, par exemple, est un vrai plaisir pour les yeux. Ça tue, ça saigne, ça bastonne, ça mitraille dans tous les sens, bref, ça change des productions Marvel habituelles. On apprécie également le fait que le SHIELD ne soit pas décrit comme l’organisation bienveillante d’Agents of SHIELD, des complots et des cachotteries rythmant la vie de l’agence.

Notons également que Captain America 2 est un film important pour l’univers Marvel. Ce dernier est en effet assez figé depuis quelques films, les choix scénaristiques forts manquant à l’appel. Captain America corrige le tir en bousculant le scénario global. Seul regret : que tous les choix scénaristiques ne soient pas assumés jusqu’au bout.

Alexander Pierce et Nick Fury, les deux boss du SHIELD

Captain America, Le Soldat de l’hiver se dote également d’un rythme agréable et les acteurs, s’ils ne sont pas exceptionnels, remplissent leur contrat. Ainsi, Chris Evans ne change pas d’un pouce par rapport aux précédents films, idem pour Scarlett Johansson. Sebastian Stan, qui joue le soldat de l’hiver, ne peut malheureusement pas montrer toutes ses capacités, le scénario ne lui laissant que peu de marge. Notons la prestation de l’excellent Samuel L. Jackson en Nick Fury, qui s’éclate toujours autant dans son rôle. Robert Redford, lui, sort de ses compo habituelles et étonne.

Captain Pasparfait

Mais Captain America 2 est loin d’être un film parfait. On notera quelques scènes ridicules çà et là (la scène des vieux ordinateurs) et deux ou trois moments de flottement. De plus, Captain America se déroulant dans un univers partagé avec tous les autres Marvel, cela laisse peu de marge aux frères Russo qui ont dû se confronter à un cahier des charges très strict. Le résultat est que le film, même s’il ne manque pas de personnalité propre, n’arrive pas à se démarquer pleinement de ses pairs.

Rien ne vaut une bonne baston

Verdict

Captain America, le Soldat de l’Hiver est une très bonne surprise, sans être exceptionnel. Bien mis en scène, se dotant d’un scénario à suspense et de bastons dantesques, il remplit parfaitement son rôle de blockbuster. Nous n’avons pas là le film de l’année, c’est certain. Néanmoins, Captain America est un bon Marvel, et ça, ça fait plaisir.

Ah, j’oubliais. Restez après le générique (vous avez maintenant l’habitude avec Marvel). La scène post-générique envoie du pâté Hénaff par kilotonnes ! Si vous êtes fans de Marvel, la rater serait une erreur monumentale. Restez dans votre siège jusqu’à la fin !

Boitier 3D striker: Visualisez la 3D sur un Ecran 2D !

3dstrikerLe CES ( Consumer Electronic show) qui s’est tenu début janvier à Las Vegas, a présenté « 3D striker », un boitier qui permet de regarder vos vidéos 3D, sur une TV 2D !

On le sait, et tous les geek, et technophiles le savent, le CES (Consumer Electronic Show) c’est le temple sacré des nouvelles technologies, le septième ciel en matière d’innovation, le rendez-vous incontournable, si l’on souhaite être les premiers à découvrir ce qui se fera de mieux sur la planète High Tech en 2013 !

Bref, le CES, c’est quelques jours de bonheur futuriste, qui ne lésine pas sur les moyens pour en mettre plein la vue, et voir l’avenir en grand. Cette année , une fois de plus, le salon a présenté ses nouvelles pépites, des TV Ultra HD, ou OLED, PC, smartphones et tablettes, nouvelle génération. Une grande variété de nouveaux produits très  alléchants, et bizarrement la 3D, n’a pas été la star du salon, l’argument du relief, n’ayant pas été retenu par les constructeurs. Car aujourd’hui, les regards étaient tournés vers la 4K !

Revenons au « 3D striker », un boitier qui devrait réconcilier les consommateurs, frileux à l’idée de changer tout leur matériel, pour pouvoir profiter de la 3D. Car c’est l’argument majeur de « 3D striker », c’est de permettre de visionner des contenus 3D, sur un téléviseur 2D . Une très bonne nouvelle en somme, mais concrètement, comment ça marche ?

Afin de fonctionner comme il se doit, le boitier se synchronise avec une paire de lunettes 3D d’un nouveau genre,  qui se présente comme un hybride entre l’anaglyphe et la 3D active. Le  « 3D striker » permet un mélange savant des deux technologies, tout en essayant de palier à ce qui leur fait défaut. Ainsi, les lunettes 3D stéréoscopiques sont dotées de filtres actifs, alternant le vert et le magenta en synchronisation avec les images diffusées à l’écran. Ce passage du vert au magenta se fait à 60 hz, au lieu des 120 hz habituels. Afin d’éviter la sensation désagréable du scintillement provoqué par les lunettes actives ,  « 3D striker », n’affecte que la couleur et pas la luminosité ,  les verres ne s’obscurcissent pas, rendant imperceptible l’effet de scintillement. Vous pourrez profitez d’une 3D confortable, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. « 3D striker » permet de visionner toutes sortes de sources stéréoscopiques, (chaine 3D,  Blu-ray 3D ps3) que l’on pourra connecter à une entrée HDMI 1.4 et seront restituées à l’écran par le biais de la sortie HDMI 1.3 compatible avec les écrans 2D.

Attention les lunettes 3D sont propriétaires, il  vous faudra impérativement posséder les lunettes 3D Striker ($74.99).

lunettes3dstrikerLa démonstration du produit ayant été plébiscitée lors du CES, « le 3D striker » devrait faire l’objet d’un lancement publicitaire de taille dès le mois de février. Nul doute que le produit devrait faire fureur auprès des consommateurs, bien décider à ne pas investir dans du matériel 3D, trop coûteux !

Sortie prévue Juillet-Aout 2013

Test (blog partenaire) : Titanic 3D

TITANICBLURAY3D

Suite à mon partenariat avec le blog 3DVISIONFR, je vous invite à consulter mon test sur Titanic en Blu Ray 3D.

Bonne lecture et merci à Guillaume, de m’accorder de l’espace sur son site 🙂

3dvisionfr

La reine Elisabeth II en 3D pour Noël

reineukA l’occasion de son discours traditionnel de Noël, la reine d’Angleterre a décidé d’innover en 3D. De quoi rajeunir Buckingham Palace et faire date !

Une fin d’année royale… et très web 2.0 ! Voilà comment la reine d’Angleterre entend célébrer les derniers jours de 2012, marquée par entre aures par son jubilé. Elle va surfer sur les nouvelles technologies. Et pour cause, l’allocution traditionnelle de Noël d’Elisabeth II sera diffusée pour la première fois en 3D. Selon un porte-parole de Buckingham Palace, la reine ne s’est pas fait prier : « Nous voulions faire quelque chose d’un peu différent, de spécial en cette année de Jubilé et réaliser ce message en 3D nous a paru être une bonne chose. La reine a donné tout de suite son accord, il n’y a eu aucun besoin de la convaincre », s’est félicité un porte-parole du palais.

A 86 ans, la reine d’Angleterre veut ainsi prouver qu’elle reste ancrée dans son époque. D’ailleurs elle possède selon Buckingham Palace un iPod et un BlackBerry. L’allocution en 3D sera diffusée à 15h GMT le jour de Noël, à la radio et à la télévision, en haute définition. Ce discours très attendu par nos voisins britanniques est l’occasion pour leur monarque de s’exprimer librement puisque les propos ne sont pas visés par le gouvernement. Elle pourra donc revenir librement sur les célébrations de son jubilé de diamant (60 ans de règne) et les Jeux Olympiques organisés à Londres avec succès. Et pourquoi pas gloser aussi sur la future naissance du bébé de Kate et du prince William ? Rendez-vous à Noël…

« Angry Birds » le film 3D en 2016

Angry-BirdTéléchargé plus d’un milliard de fois depuis sa création en 2009, l’application qui met en scène des oiseaux en colère contre des cochons verts sera adaptée au cinéma en 2016.

La célèbre jeu pour mobile crée par l’entreprise finlandaise Rovio arrive sur grand écran 3D en 2016. L’éditeur de l’application a confirmé la nouvelle le 11 décembre.

John Cohen (producteur des films Iron Man, Moi moche et méchant et l’Age de glace) sera en charge de la production de ce long-métrage animé, avec l’aide de David Maisel, l’ancien patron de Marvel, en tant que producteur exécutif. Rovio compte financer le film pour garder la main sur l’aspect créatif.

Le succès du jeu Angry Birds a commencé peu après sa création, en décembre 2009. Aujourd’hui, l’application a été téléchargée plus d’un milliard de fois, affirme la BBC. Rovio a réalisé un certain nombre de « spin-offs » (séries dérivées) du jeu : Angry Birds Seasons, Angry Birds Space, Angry Birds Rio et, le plus récent, Angry Birds Star Wars.

L’exploitation de la licence Angry Birds, n’a désormais plus de limite ! Angry Birds dépasse ainsi les frontières du virtuel puisque 30% de son chiffre d’affaires provient des accords de licence et vente de merchandising de produit en tout genre : vêtements, jeux de société, costumes, peluches, etc. Une performance pour Rovio qui prévoit une entrée en Bourse pour le second semestre 2013.

Jour J

XXX LIFE-PI-MOV-JY-0377.JPG A ENT

L’Odyssée de Pi « 4D »: une avant première sur l’eau !

afficheodyssepi

C’est pour le moins une avant première originale, qui a eu lieu pour la projection de L’Odyssée de Pi, adapté du best-seller de Yann Martel. En effet celle ci a eu lieu sur l’eau à la piscine Pailleron à Paris le 5 décembre.

Le 5 décembre dernier, une poignée de chanceux ont pu assister à une projection de L’Odyssée de Pi de Ang Lee adapté du best seller de Yann Martel à la piscine Pailleron dans le XIXe arrondissement de Paris. Le film qui sortira le 19 décembre dans toutes les salles a tenu toutes ses promesses de dépaysement et émerveillé le public réuni sur l’eau.odyseepi2

Un spectacle en 4D

Contrairement au jeune naufragé du film, les spectateurs se sont parés d’un joli gilet de sauvetage écarlate et ont bien pris soin de ne pas faire chavirer les barques qui avaient été amarrées dans le grand bassin pour les accueillir. Et c’était parti pour plus de deux heures de féérie où le décor aquatique permettait aux spectateurs de s’immerger d’autant plus dans le récit de Pi et de son tigre dérivant en pleine mer : « C’est presque un spectacle en 4D en fait ! », s’exclame l’un des spectateurs.

Pi_2

Un public emballé

A la sortie, les couleurs et les étoiles du film, sont visiblement restées dans les yeux et dans les esprits : « Extraordinaire, magique, incroyable ! », témoigne une spectatrice avant de préciser qu’« on passe du rire aux larmes en quelques secondes ». Même le traitement de la 3D a visiblement séduit tout le monde : « les couleurs et les paysages sont magnifiques », on plonge dans « une bulle d’imaginaire », entend-on.

« J’ai eu un peu peur lorsque j’ai remarqué que le nom des barques était identiques au nom du bateau qui coule dans le film ! Je me suis dit qu’on allait se retrouver dans la piscine ! », pouffe une autre jeune femme avant d’être coupée par la conclusion de sa voisine estimant que c’est « le film de l‘année ».

Confirmation dans les salles dès demain…et mon avis d’ici quelques jours !odyseepi3